Homeland, la série héritée du 11 septembre

, , No Comments



Voilà une série dont je tenais à vous parler car elle est l'une des rares à m'avoir conquise, scotchée et totalement envoutée. Inspiré d'une série Israélienne,  elle interroge les américains sur leur psychose du terrorisme. Elle est également le grand vainqueur des Emmy Awards 2012 : meilleure série dramatique, meilleure actrice, meilleur acteur.

Nicholas Brody est libéré après 8 ans de captivité en Irak et accueilli en héros. Mais n'est-il pas une taupe ? Carrie Mathison, agent de la CIA, semble être la seule à nourrir des doutes sur lui et percevoir certaines zones d'ombres. Elle va donc, contre l'avis de ses supérieurs, le placer sous surveillance ...

En termes de personnalité je suis restée fascinée par Carrie dans sa paranoïa de personnalité bipolaire et son obsessionnalité. Brody n'est pas en reste non plus son coeur balançant sans cesse entre deux pays, deux femmes, plusieurs choix.

Le scénario est si bien ficelé que la pression monte de plus en plus à en devenir incroyablement forte, à n'en pas pouvoir souffler. Il a aussi l'intelligence de jouer magnifiquement sur les préjugés de notre société et de soulever un certains nombre de questions : Le fait que Brody se soit converti en fait-il un coupable ? Le fait que Carrie soit bipolaire lui enlève-t-il toute crédibilité ou capacité ? ...


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire